Un nouveau kamishibaï aux éditions du taillepage

Miki le petit Inuit s’ennuie beaucoup. Il se sent très seul, alors il s’est inventé un ami, Piqati, le bonhomme de neige. Miki en a assez de la neige et de l’obscurité qui règne sur son pays la moitié de l’année. Il rêve de voir des arbres et des fleurs, des animaux qu’on n’est pas obligé de tuer pour manger, et de se baigner dans la mer. Mais il y a une chose qu’il aime par dessus tout, ce sont les aurores boréales. Il va donc expliquer au bonhomme de neige sa version de ce phénomène. Une fée qui danse dans le ciel ? Pourquoi pas ? kamishibaï Quand le ciel dansekami-ciel-danse-ouvert

à commander aux éditions du taillepage : http:///editions-taillepage.com

catalogue_taillepage_2016

Du nouveau aux éditions du taillepage

Les éditions du taillepage ont créé une  nouvelle collection de livres : romans graphiques et BD.

Le roman graphique, à la différence de la BD ne comporte qu’une seule illustration par page, mais pleine page !

Premier titre, et pas n’importe lequel :ZAD. Destiné aux adultes et adolescents. Avec les dessins de Anik Delacroix, sur un texte de Annie Murat. A commander sur le site des éditions du taillepage  www.editions-taillepage.com

couv_zad

dos_couv_zad

ZAD_10-11

 

catalogue_taillepage_2016

 

 

 

 

 

 

 

 

le kamishibaï

Le kamishibaï, en français, petit théâtre de papier, est constitué de planches illustrées, portant au dos le texte d’une histoire. Nos kamishibaï ( ce mot japonais n’a pas de pluriel) sont composés de 12  planches numérotées de 37 cm de large sur 27,5 cm de haut.
On classe d’abord les planches dans l’ordre, la planche n°1 devant les spectateurs. Le texte de cette première illustration est inscrit sur le dos de la dernière planche,  c’est à dire le 12, devant le conteur, avec un rappel de l’illustration concernée, comme on peut le voir sur l’image ci-dessus.

On lit le texte, puis on déplace la planche 1 de l’avant vers l’arrière du paquet, on lit le texte, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’apparaisse le mot fin, sur la planche 11.

On peut se procurer le jeu de planches seul si on possède un castelet en bois (butaï, en japonais). Cet objet est assez onéreux, aussi avons-nous mis au point un butaï en carton fort, muni de portes dont nous avons l’exclusivité. Chaque histoire a son butaï personnalisé, avec son titre et un décor sur les portes.

butaï fée fermé

kamishibai-comment-devenir-kamishibai-magicien-carton4

Nous avons mis au point également un butaï décoré neutre, qui peut accueillir n’importe qu’elle histoire de notre collection, ou provenant d’autres éditeurs, à condition que ceux-ci respectent les normes tacites standard, à savoir : des planches de 27,5 cm de haut x 37 cm de large maximum.

butai-anonyme-1200  butai-vide-1200

On peut se procurer nos kamishibaï, ainsi que les livres correspondants, en français, ou en versions bilingues français-anglais, français-espagnol, français-allemand, français-occitan, français-chinois, français-japonais ou français arabe sur notre site de vente en ligne :

http://www.editions-taillepage.com/

catalogue_taillepage_2016

Et si les grands racontaient aux petits avec le kamishibaï ?

C’est juste une idée à faire germer. D’ailleurs, c’est peut-être déjà fait, et ce serait tant mieux :

Les enfants adorent raconter, et souvent, ils le font très bien. Pourquoi « les grands » de l’école primaire n’iraient pas dans les classes de maternelle raconter des histoires aux petits avec le kamishibaï ?

Et puis, pourquoi les enfants n’iraient pas raconter des histoires avec le kamishibaï aux anciens, dans les maisons de retraite ? Ils adorent les histoires, eux aussi. On a tous, ou presque, la nostalgie de ces moments magiques de notre enfance. Et puis, manipulé par des gosses, le kamishibaï prend une autre dimension.

Alors, les pédago, vous en pensez quoi ?

Vous voulez des idées de kamishibaï, voire de livres pour les enfants, en français, ou bilingues ?    http://www.editions-taillepage.com